LCLAS

Association des actionnaires salariés du Crédit Lyonnais

 

 
 
 
 
 
 
 

Participation et gouvernance

           

GOUVERNANCE ET PARTICIPATION



         

La participation a été introduite dans les entreprises pour améliorer à la fois les relations entre les employés et leur direction et aussi offrir une possibilité d’épargne pour faire face aux aléas de la vie. L’objectif visé est triple :

   

- Premièrement d’améliorer les connaissances économiques des employés


- Deuxièmement rassurer les investisseurs sur la bonne marche de l'entreprise

   

- Troisièmement faire prendre conscience de l’intérêt de la constitution d’un patrimoine en prévision de sa retraite et des aléas de la vie.

   

- Premièrement d’améliorer les connaissances économiques des employés.

   

Pour la première fois de manière importante les privatisations de 1984 ont permis de rendre actionnaires plusieurs milliers voir maintenant des millions d’employés. C’est en devenant actionnaire, sans l’avoir sollicité, qu’ils ont été amenés à s’interroger sur le monde de la Bourse. La culture Française dans ce domaine s’est trouvée impulsée alors que d’autres pays, les pays anglo-saxons principalement, et ce depuis plus longtemps ont déjà acquis une culture économique d’un certain niveau. Si l’on compare la culture économique moyenne des employés français entre 1980 et 2011 la progression de cette culture est évidente (voir Indice IAS).

   

- Deuxièmement rassurer les investisseurs sur la bonne marche de l’entreprise

   

Pour des investisseurs avertis, ce qui est important c’est la bonne santé de l’entreprise dont ils détiennent des actions. Si cette société est pourvue d’un actionnariat salarié notable c’est un indice prometteur pour leur investissement. En fait les sociétés de notation, les conseillers en investissements sont là pour donner des avis plus ou moins pertinents sur la bonne santé des entreprises.

   

- Troisièmement faire prendre conscience de l’intérêt de la constitution d’un patrimoine en prévision de sa retraite et des aléas de la vie.

   

Nous savons tous l’intérêt que les pouvoirs publics portent sur le problème des retraites. La retraite garantie par les pouvoirs publics est une réalité à aménager en se constituant un patrimoine destiné par la rente qu’elle procure à améliorer les retraites. L’État est conscient qu’il ne peut à lui tout seul régler ce problème auquel nous sommes tous attachés.

 
 
Dernière modification : 15/10/2012